Glucosamine
glucosamine pour les articulations

La glucosamine pour le bien des articulations

Description

La glucosamine est l’une des substances les plus étudiées en raison de ses possibles bienfaits sur l’organisme. A partir des années 70, elle commence a être administrée sous forme de comprimés pour soulager les douleurs articulaires liées à l’arthrose. C’est aujourd’hui l’une des principales indications de la glucosamine en tant que complément alimentaire.

Mais qu’est-ce que la glucosamine exactement ?

Avant de s’intéresser aux différentes utilisations et aux principaux bienfaits de cette substance, il est important d’en connaître l’origine et le mode d’action.

La glucosamine est une molécule organique et fait partie de la grande famille des glucides. Plus précisément, elle appartient au groupe des osamines (ou sucres aminés) car elle se forme à partir du glucose et d’un acide aminé appelé glutamine.

Dans l’organisme, la glucosamine joue un rôle essentiel sur le cartilage et les différentes articulations. C’est pourquoi, depuis plus de 30 ans, les chercheurs s’intéressent à sa possible efficacité dans la lutte contre l’arthrose et les autres maladies résultant de la dégradation du cartilage.

Au fil des recherches, de nombreuses études ont permis de confirmer cette hypothèse et d’obtenir des résultats concluants, faisant de la glucosamine l’une des substances naturelles les plus efficaces contre les maladies articulaires inflammatoires.

Si la glucosamine s’adresse particulièrement aux personnes âgées pour soulager les symptômes de l’arthrose et ralentir son évolution, elle est également intéressante pour les sportifs. En effet, elle semble améliorer la mobilité et accélérerait la guérison des blessures articulaires.

Aujourd’hui, la consommation de glucosamine en tant que complément alimentaire est largement développée en Europe mais aussi aux États-Unis et au Japon. Nous vous proposons ci-dessous un tour d’horizon des bienfaits et propriétés reconnus de la glucosamine.

Les bienfaits et propriétés

Comme vu précédemment, la glucosamine a pour rôle principal d’assurer l’intégrité du cartilage et, de ce fait, de prévenir les douleurs articulaires.

articulation schéma

Rappelons que le cartilage est un tissu conjonctif chargé de protéger les extrémités osseuses contre les frottements et les chocs. Ainsi, il agit à l’image d’un « film protecteur » en recouvrant la surface des articulations. Grâce à sa souplesse et son élasticité, le cartilage a également pour rôle d’assurer la mobilité de l’articulation en permettant notamment les mouvements de flexion-extension ou de rotation.

Malheureusement, le cartilage est détruit au fil du temps, se régénère très lentement, se répare mal et ne protège plus si efficacement les articulations. Autant de facteurs qui peuvent engendrer l’apparition de certaines maladies comme l’arthrose ou arthropathie chronique dégénérative. Cette dernière résulte de la dégradation du cartilage et se caractérise par des douleurs articulaires persistantes.

Aujourd’hui, selon l’Inserm (Institut national de la santé et de la recherche médicale), l’arthrose touche 10 millions de français dont 65% de personnes de plus de 65 ans[1].

C’est à ce stade que la glucosamine intervient. En effet, la molécule agit à différents niveaux :

  • en amont : en maintenant, en régénérant le cartilage dans les articulations et en soulageant les symptômes de l’arthrose ;
  • en aval : en freinant l’évolution de la maladie.

En premier lieu, la glucosamine a une action bénéfique sur le maintien de l’intégrité du cartilage. Elle est notamment présente dans le liquide synovial qui joue un rôle de lubrifiant afin d’amortir les frottements des os entre eux et d’amortir les chocs. En augmentant l’action lubrifiante du liquide synovial, la glucosamine permet donc de rendre le cartilage beaucoup plus souple et élastique. De ce fait, elle prévient sa dégradation et améliore la santé générale des articulations.

arthrose

De plus, lorsque l’arthrose s’est déjà déclarée, la glucosamine permet d’en soulager les symptômes (douleurs et mobilité restreinte). En 2003, les résultats d’une étude ont montré une réduction significative de la douleur chez 88% des patients souffrant de douleurs au genou régulières (contre 17% dans le groupe placebo). En 2007, une autre étude a confirmé l’action anti-douleur de la glucosamine en indiquant « que le traitement à la glucosamine avait entraîné une nette amélioration des symptômes »[2] chez les patients atteints de polyarthrite rhumatoïde.

En plus de prévenir et de soulager, la glucosamine semble également ralentir l’évolution de la maladie. En 2004, une étude a permis d’évaluer l’efficacité de la glucosamine sur le long terme chez des femmes ménopausées atteintes d’arthrose du genou[3]. Après 3 ans de traitement à base de sulfate de glucosamine, le rétrécissement de l’interligne articulaire a été stoppé chez 77% des femmes. En 2001, une autre étude avait déjà obtenu des résultats similaires[4] : « Aucune perte d’espace articulaire significative n’a été observée chez les 106 patients traités par le sulfate de glucosamine.[…] Les effets combinés à long terme du sulfate de glucosamine sur la structure et les symptômes suggèrent qu’il pourrait s’agir d’un agent modifiant la maladie de l’arthrose ».

Enfin, la glucosamine est également utilisée chez les sportifs et les athlètes pour améliorer la mobilité de leurs articulations et améliorer la récupération des éventuelles lésions. En 2007, une étude a évalué l’action de la glucosamine sur la capacité fonctionnelle chez des athlètes de compétition après une blessure grave au genou[5]. Après 28 jours de traitement à 1500 mg de glucosamine par jour, les patients ont présenté une amélioration significative de la flexion et de l’extension du genou par rapport au groupe placebo.

Les contre-indications et effets secondaires

La glucosamine prise sous forme de complément alimentaire présente peu de contre-indications. Cependant, nous vous conseillons vivement de demander l’avis de votre médecin avant de débuter une prise de glucosamine.

Par mesure de précaution, la consommation de glucosamine est à éviter durant la grossesse et l’allaitement.

Elle est également déconseillée aux personnes souffrant d’allergies aux crustacés, la glucosamine étant obtenue à partir de la chitine de la carapace des crustacés.

Les personnes diabétiques doivent également suivre de près leur taux de glycémie car la glucosamine peut agir sur le taux de sucre dans le sang.

Enfin, elle peut interagir avec d’autres médicaments comme les anticoagulants ou certains antibiotiques.

Les seuls effets secondaires rapportés de la glucosamine sont de légers troubles gastro-intestinaux (brûlures d’estomac, diarrhée, constipation) et des nausées. Stoppez alors la consommation de glucosamine et consultez un médecin.


[1]. Source : https://www.inserm.fr/information-en-sante/dossiers-information/arthrose

[2]. Source : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/16953394

[3]. Source : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/15021442

[4]. Source : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/11214126?dopt=Abstract

[5]. Source : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/17578751

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *