L’ail Noir
air noir

L’ail Noir : le super ail !

Présentation

Si vous vous intéressez aux médecines naturelles et aux bienfaits des plantes sur l’organisme, peut-être avez-vous déjà entendu parler de l’ail noir. Connu depuis l’Antiquité et originaire de Corée, il fait aujourd’hui l’objet de nombreuses recherches. Et pour cause : l’ail noir renferme des composés bénéfiques et présente une teneur exceptionnelle en antioxydants.

Avant de découvrir les nombreux avantages de l’ail noir pour la santé, il est important de revenir sur ses origines et son mode d’obtention.

En phytothérapie, l’ail cultivé ou Allium sativum (le plus classique des aulx) est un aliment reconnu et indiqué pour soulager de nombreux maux. Ses différents composants (vitamines, minéraux, alliine, saponosides, acides aminés, flavonoïdes…) font de lui un excellent protecteur cardiovasculaire. L’ail commun est aussi intéressant pour améliorer la circulation sanguine, soulager les troubles gastro-intestinaux et respiratoires ou encore lutter contre le vieillissement cellulaire.

Mais l’ail cultivé a un inconvénient : il ne convient pas à tout le monde. En effet, sa consommation provoque généralement des flatulences, des ballonnements, une mauvaise haleine et son odeur forte n’est pas toujours bien supportée. C’est à ce stade que l’ail noir se montre très intéressant : contrairement à l’ail commun, il est bien digéré par l’organisme, inodore et sans goût désagréable. Il est même plus riche en antioxydants, en phosphore, en calcium et en protéines que l’ail cultivé. L’ail noir constitue donc une excellente alternative si l’on souhaite profiter des bienfaits de l’ail sans ses inconvénients.

Comment est-il produit ?

air noir

L’ail noir est le fruit d’un procédé bien particulier. Pour obtenir de l’ail noir, des têtes d’ail commun sont mises à chauffer à basse température (entre 60 et 80°C) et conservées dans un environnement humide pendant 30 à 40 jours. À la fin du processus, les gousses d’ail sont devenues noires, ont une saveur plus sucrée et légèrement caramélisée. L’ail noir ainsi obtenu peut être utilisé comme condiment, au même titre que l’ail commun, ou bien consommé comme complément alimentaire sous forme de gélules.

Ce processus particulier rend l’ail noir bien plus intéressant que l’ail commun d’un point de vue nutritionnel. Sa teneur exceptionnelle en principes actifs explique ses nombreux bienfaits pour la santé.

Ses bienfaits et propriétés

Les différentes études consacrées à l’ail noir ont permis de comprendre son action sur l’organisme et de mettre en lumière ses différents composants. Saviez-vous, par exemple, que l’ail noir contient 2 fois plus d’antioxydants que l’ail commun ? Ou encore qu’il renferme 18 acides aminés dont les 8 acides aminés essentiels ? De par ses caractéristiques nutritionnelles, l’ail noir est un véritable trésor de la nature. Mais quelles sont les principales propriétés qu’on lui attribue ?

Action antioxydante

Si l’ail noir est autant reconnu aujourd’hui, c’est en grande partie grâce à son action antioxydante. En raison de sa teneur 2 fois plus élevée en antioxydants, il est 25 fois plus efficace que l’ail frais pour combattre les radicaux libres[1]. Pourtant, comparé à l’ail commun, l’ail noir contient moins d’allicine, un composé organo-sulfuré aux vertus antibactériennes, anti-inflammatoires et antioxydantes. Mais, lors du processus de chauffe, l’ail noir se gorge en un autre antioxydant puissant : la S-allyl-cystéine (SAC). C’est le principe actif majeur de l’ail noir.

En 2017, des chercheurs ont étudié l’action protectrice de la S-allyl-cystéine[2]. Les résultats obtenus montrent qu’elle a augmenté les principaux éléments de défense de l’organisme comme la superoxyde dismutase (SOD), une composante essentielle du mécanisme d’élimination des radicaux libres. La S-allyl-cystéine a aussi agit positivement sur le glutathion (GSH), l’antioxydant majeur des cellules du corps humain. Parallèlement, elle a réduit la peroxydation des lipides qui entraîne la formation de radicaux libres. Ainsi, l’ail noir est intéressant pour ralentir le vieillissement des cellules, prévenir les déficits cognitifs, les maladies neurodégénératives et cardiovasculaires.

Réduction du cholestérol

Mais l’action antioxydante n’est pas la seule propriété de l’ail noir. La S-allyl-cystéine qu’il contient participe aussi à la réduction du cholestérol. Dans une étude de 2015 consacrée aux effets de l’ail noir sur le métabolisme lipidique, les chercheurs ont démontré que sa consommation diminue les taux de lipides sanguins, de triglycérides et de cholestérol[3].

Ces résultats viennent confirmer ceux d’une précédente étude de 2012 qui avait déjà mis en évidence la remarquable action antihyperlipidémique de l’ail noir[4].

Pour réduire le cholestérol, l’ail noir peut aussi compter sur ses autres composants. Il contient notamment du magnésium qui augmente le taux de cholestérol-HDL (ou « bon cholestérol ») et du calcium dont la carence entraîne la fabrication de cholestérol par l’organisme.

En réduisant le taux de cholestérol total et de triglycérides, l’ail noir a des effets protecteurs sur le cœur et les artères. Il est notamment intéressant pour prévenir l’athérosclérose, une maladie artérielle engendrée par des dépôts de lipides dans les artères.

Stimulant de l’organisme

Dernière propriété de l’ail noir : il stimule l’organisme pour réduire la fatigue. En effet, l’ail noir possède une puissante action énergisante. C’est pourquoi il vaut mieux éviter d’en consommer en fin d’après-midi ou le soir. Il contient une quantité importante de vitamine C et de vitamine B qui aident le corps à combattre la fatigue.

Parallèlement, l’ail noir renforce le système immunitaire, participe à la lutte contre les virus et bactéries et accélère la guérison des infections hivernales (rhume, grippe…).

Plusieurs études ont montré les activités immunomodulatrices de l’ail noir notamment sur certains types de cellules telles que les macrophages, les lymphocytes et les cellules NK, cellules tueuses naturelles de l’organisme.

Les contre-indications et effets secondaires

Comme dit précédemment, l’ail noir a l’avantage d’être mieux supporté par l’organisme. Sa consommation présente peu de contre-indications et ses effets secondaires sont rares.

Toutefois, par mesure de précaution, l’ail noir est déconseillé aux femmes enceintes et allaitantes ainsi qu’aux enfants. Quelle que soit votre situation, consultez votre médecin avant de consommer de l’ail noir.


[1]. Source : http://globalsciencebooks.info/Online/GSBOnline/images/0712/MAPSB_1%282%29/MAPSB_1%282%29278-281o.pdf

[2]. Source : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/27915041

[3]. Source : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4317477

[4]. Source : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3338112

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *